Sur quels réseaux sociaux communiquer en 2022 ?

 

Communiquer, communiquer, communiquer… le nerf de la guerre quand on est entrepreneure non ?! Alors vous vous dites, okay, je vais communiquer (une goutte de sueur perlant sur votre frond à l’idée, quand même), mais en tant qu’entrepreneure, même quand on a peur, on y va ! Alors, GoOooOo, c’est décidé, vous allez communiquer ! Génial, mais… Via quel canal ?!

Petit blanc, un ange passe… via quel canal ? Facebook, Instagram, LinkedIn, Pinterest, Tik Tok, Twitter, votre blog, une newsletter… je vous vois au bord de l’implosion ! Et je vous comprends tout à fait !

Sur quels réseaux sociaux communiquer en 2022 ? On entend tout et son contraire sur ces fameux réseaux, quel sera le bon choix pour VOUS et votre business ?

Il y a tout juste un an, j’ai pris la décision de communiquer et de me rendre visible ! Et comme vous, je me suis retrouvée face à ce choix, et j’ai freezé pendant un temps. Ensuite, je me suis dis, pourquoi me limiter, pourquoi choisir, autant être présente partout, comme ça je suis certaine d’atteindre ma cible quelque part, on ne sait jamais !

Spoiler alerte, c’est une mauvaise idée !

Je n’ai aucun regret par contre, car en testant tout (enfin, presque tout, je ne me suis pas perdue sur Tik Tok ou Twitter par contre), j’ai appris énormément de choses, sur ces différents réseaux, mais également sur moi, sur ce que j’aimais et sur ce que je n’aimais pas !

C’est pourquoi, aujourd’hui, j’ai envie de vous partager cette expérience, car peut-être que ça pourra vous faire gagner du temps et vous permettre de directement toucher juste dans votre communication !

Avec le recul, je vois vraiment mon année 2021 comme un laboratoire, j’y ai testé tout ce que j’avais envie de tester et ce que j’imaginais bien pour mon business.

Voici mes tests 2021 :

1. Instagram

Pour commencer, en tant que graphiste, que créative, j’avais la croyance très fortement ancrée que je devais être présente et faire du business sur Instagram ! Effectivement, Insta, c’est LE réseau social des créatifs par excellence. En plus, ça fonctionne pour plein d’entrepreneurs pour qui c’est le seul canal d’acquisition. C’est donc, naturellement par là que j’ai commencé !

J’ai analysé le réseau, analysé ma concurrence, étudié ce qui fonctionnait chez les autres et je me suis lancée ! Ce qui est important sur Instagram :

  • La fréquence : sur Insta, pour que ça fonctionne vraiment, il faut publier très fréquemment (pour ne pas vous dire qu’il faut publier tous les jours, voire plusieurs fois par jour)
  • La régularité : il faut publier régulièrement
  • Le feed : Insta est un réseau visuel, la qualité du feed est vraiment importante, il faut qu’il soit aligné à votre univers de marque, il faut donc réfléchir le visuel de chacune de vos publications dans leur ensemble pour maintenir un feed esthétique et cohérent
  • Les formats : sur Insta il y a les publications classiques dites “post”, mais il y a également les Stories, les Reels et les Lives. Pour vraiment décoller sur Instagram, c’est important d’utiliser ces différents formats. En effet, les Reels sont très poussés par l’algorithme et très appréciés, repartagés, likés, par les utilisateurs.

Pour ma part, j’ai créé mon calendrier éditorial, dès le démarrage, cela me semblait impossible de créer du contenu tous les jours, or, le plus important dans un calendrier éditorial, c’est qu’il soit réaliste pour qu’on puisse le maintenir. J’ai choisi d’être ambitieuse, malgré tout, et de publier trois fois par semaine :

  • le lundi : du contenus “business” : backstage, témoignages, offres, work in progress, etc.
  • le mercredi : du contenus d’expertise : des articles de fond sur le graphisme, le webdesign ou le branding
  • le vendredi : une citation inspirante avec mon regard sur cette citation.

À chaque fois, je partageais ma publication en story.

En plus de cela, j’ai également fait des stories face caméra pour partagé des éléments backstages.

Les résultats de mon test :

  • Je suis passée de 0 abonnés à 240 abonnés
  • J’ai eu quelques échanges intéressants avec des abonnés
  • Je n’ai eu aucune opportunité de business
  • J’ai détesté le côté “instantané”, les stories, et je n’ai absolument pas eu envie de faire de Reels ou de Live; cela ne m’attirait pas du tout et ne me correspondait pas du tout.
  • Le fait d’avoir un Feed toujours esthétique me mettait beaucoup de pression et brimait ma créativité

Ma conclusion : au bout de l’année, je n’avais même plus envie de publier, il y a plusieurs format de la plateforme qui me rebutait totalement, il y a un effet de “masse” et de quantité au delà de la qualité qui ne me correspond pas. Malgré que je sois créative, Instagram n’est pas du tout pour moi ! Je me noie dans la masse et je ne suis pas prête à jouer le jeu sur tous les formats pour me démarquer. Il faut de la dérision et de l’humour pour se prêter au jeu des Reels et ce n’est pas comme cela que je vois mon business. Je suis admirative des entrepreneures pour qui cela fonctionne et qui font des choses géniales avec ce format. J’ai culpabilisé de ne pas y aller à fond.

C’est une bonne conclusion, Insta m’a beaucoup fait culpabiliser : je déteste les stories face cam, je déteste partager ma vie à “all the world”, je déteste ne serait-ce que l’idée de faire des reels, je déteste l’idée de faire des lives… Sur Insta, l’introvertie en moi était vraiment très loin de sa zone de confort et malgré mes efforts, je n’ai pas réussi à étendre ma zone de confort pour finir par me sentir à l’aise, le stretch était trop important.

2. Facebook

Ensuite, vient Facebook : c’est mon réseau social historique; j’ai ouvert mon compte Facebook business en 2019, j’ai fait des publications dessus et j’ai qualifié mon réseau en ayant beaucoup de contact entrepreneure (mes clientes idéales). En 2021, quand j’ai voulu me rendre vraiment visible, j’ai dupliqué la communication d’Instagram sur Facebook. Cela ne m’a rien rapporté, j’avais quelques commentaires et likes mais mon expérience me dit que sur Facebook, en tant que page d’entreprise, si on ne paye pas pour faire de la publicité, on n’a pas de visibilité. Sur Facebook, j’ai l’impression d’être invisible et cela ne me sert à rien, si ce n’est à me frustrer.

Après quelques mois à m’épuiser sur Instagram et Facebook, sans résultats et surtout sans y prendre goût, je me suis dit que je devais tester autre chose. Il restait Linked In… mais en toute franchise, je ne me sentais pas légitime pour publier sur ce réseau !

3. Linked In

Voici mes fausses croyances sur Linked In : c’est sérieux, c’est pour les recruteurs ou les demandeurs d’emploi, ce n’est pas pour les créatifs, je n’y ai pas ma place, je n’intéresse personne, je suis trop ou pas assez…

Toutefois, ce n’était que la petite voix de Jo, vous savez cette petite voix toujours là pour nous rappeler qu’on est nulle, qu’on a peur, que les autres sont mieux… J’ai appris à entendre Jo, à l’apprivoiser, à la remercier de me mettre en garde mais aussi à la faire taire et à lui faire comprendre qu’elle ne m’arrêterait plus.

J’ai donc, la peur au vendre, publié mon premier poste sur LinkedIn. Et là, j’ai reçu des commentaires enthousiastes, bienveillants et motivant… Peut-être avais-je quand même ma place sur ce réseau finalement ?

Ce que j’ai appris de LinkedIn :

  • Sur Linked In, c’est la qualité qui prime sur la quantité
  • L’importance est d’interagir avec les autres, commenter, discuter, échanger, partager
  • La durée de vie d’une publication LinkedIn est de plusieurs jours, même après une semaine, mes publications sont encore aimées et commentées
  • Cela fait qu’il n’est pas nécessaire de publier constamment, deux fois par semaine, c’est largement suffisant
  • Il y a beaucoup d’entraide, d’encouragement, de bienveillance et d’authenticité dans mon réseau LinkedIn

Les résultats de mon test :

  • Je n’ai pas encore exploré tous les possibles de LinkedIn, mais je me sens bien sur ce réseau.
  • J’aime prendre le temps de rédiger du contenu de qualité et de débattre dessus en commentaire par la suite.
  • Après deux semaines, j’ai décroché un premier rendez-vous avec une prospecte qualifiée qui est venue à moi (waw, le rêve !)
  • Ce réseau correspond bien à l’introvertie que je suis, je m’y sens en sécurité, moins exposée, mieux entourée

En conclusion : sur quels réseaux sociaux communiquer en 2022 ?

C’est pourquoi, en 2022, j’ai décidé de ne plus du tout publier sur Instagram ni sur Facebook ! C’est FINI ! C’est un peu comme arrêter de fumer, il faut se désintoxiquer, perdre des habitudes et se détacher de la fausse impression de réussite cachée derrière quelques likes.

Vous me direz peut-être, mais pourquoi ne pas simplement dupliquer ton contenu LinkedIn sur les autres réseaux, juste au cas où ?

Je l’ai fait pendant quelques mois, car j’avais peur d’arrêter, cependant, cela ne m’a RIEN rapporté si ce n’est :

  • de la pression pour que mon feed continue à tenir la route sur Insta,
  • des attentes, car même si je ne fais que dupliquer mon contenu, je continue à espérer des résultats, à aller regarder les stats, etc. la charge mentale liée se multiplie, elle…
  • La manière de rédiger et de communiquer sur chacun de ces réseaux est différente, c’est pourquoi dupliquer est contre-productif et ne fait que nous desservir, au final !

En 2022, je vais craquer les codes de LinkedIn, ne pas oublier de prendre du plaisir dans ma comm’ et faire décoller mon business !

Si toi aussi, tu as envie de communiquer, je t’offre mon workbook pour créer ta ligne éditoriale et définir les codes de ta comm’ dès maintenant !

Ton Wokrbook offert

Workbook Offert

Workbook Offert

Un Workbook concret pour t’aider à trouver et mettre en scène le Pourquoi de ton business et donner de l’impact à ta communication !

Découvre Virginie

Virginie Gruber

Virginie Gruber

Créatrice Web

Créative, bienveillante et authentique mais surtout passionnée, je mets toute mon énergie pour vous aider à rayonner sur le Web en créant votre identité visuelle et votre site internet.

Mes réseaux sociaux

Définir sa ligne éditoriale pourquoi et comment ? Le workbook

Tu souhaites donner du pouvoir et de l’impact à ton business grâce à une identité de marque forte et un site web qui attire et convertit !?

Je t’offre une session de 30 minutes avec moi pour que tu me parles de ton projet et que je te présente la méthode Let You Shine pour te faire rayonner sur le web !

Mes derniers articles